Les relations politiques

La relation bilatérale se fonde en particulier sur des liens humains et historiques sans équivalent pour les deux pays. Au sortir de la décennie des années 1990, l’élection du président Bouteflika a permis une relance des relations bilatérales et un retour de l’Algérie sur la scène internationale. Les visites d’État des Présidents Chirac puis Sarkozy en 2003 et 2007 et celle du Président Hollande, les 19-20 décembre 2012 ont permis de réaffirmer les liens d’amitié qui unissent l’Algérie et la France.

Depuis 2012, cinquante ans après l’indépendance algérienne, la relation bilatérale a connu un renouveau historique, concrétisée par la signature de la déclaration d’Alger sur l’amitié et la coopération entre la France et l’Algérie, par les deux présidents le 19 décembre 2012. La mise en place du comité intergouvernemental de haut niveau réunissant les deux gouvernements à l’occasion de sommets franco-algérien réguliers est désormais la clef de voûte de notre coopération avec l’Algérie et permet la concrétisation de nombreux projets partagés par nos deux pays.

Ce rapprochement politique se poursuit. La visite du président de la République à Alger, le 15 juin 2015, a conforté la dynamique lancée lors de sa visite d’État de 2012. Pour la première fois dans la relation bilatérale, le secrétaire d’État aux anciens combattants M. Todeschini, s’est rendu à Sétif en mai 2015 pour commémorer les massacres du 8 mai 1945. Son homologue algérien a effectué une visite en France en janvier 2016. Le 3e comité mixte économique bilatéral (COMEFA) s’est quant à lui tenu à Paris le 26 octobre 2015 à Paris, parallèlement à une succession de visites françaises en Algérie. La tenue de la 3e session du comité intergouvernemental de haut-niveau (CIHN) à Alger le 10 avril 2016 en présence du Premier ministre Manuel Valls avec dix ministres et secrétaires d’État a permis la signature d’une douzaine d’accords institutionnels et d’une quinzaine d’accords économiques. La dernière visite en date est celle du Premier ministre Bernard Cazeneuve, qui s’est rendu à Alger les 5 et 6 avril 2017 ; afin de faire le bilan des relations franco-algériennes du quinquennat du Président François Hollande et permettant, de nouveau, la signature de nombreux accords et mémorandums économiques. Ces rencontres ont confirmé notre partenariat d’exception et ont démontré le niveau élevé de confiance qui caractérise la relation bilatérale.

Un quatrième COMEFA (Comité mixte économique franco-algérien) devrait se tenir à Alger au premier trimestre 2017.

Les visites bilatérales sont fréquentes. Signature à Paris par MM. Louh et Urvoas d’une convention d’entraide judiciaire intégrant le protocole additionnel signé lors du CIHN (10 octobre 2016) et l’inauguration du nouveau consulat à Marseille en présence des ministres (28 octobre 2016). La coopération décentralisée se renforce avec la visite de M. Bedoui à Paris les 9 et 10 novembre 2016). Les échanges parlementaires sont suivis comme en témoigne la visite à Paris de M. Bensalah les 19-20 septembre 2016, à l’invitation de M. Larcher. Enfin, la France et l’Algérie coprésideront le prochain dialogue 5+5 (fin 2017).

publié le 04/05/2017

haut de la page