Signature d’un partenariat franco-algérien dans le domaine de l’alimentation animale

JPEG - 375.4 ko
Discours de Jean-Baptiste Faivre
Chargé d’affaires de l’ambassade de France en Algérie
A l’occasion de la signature d’un partenariat franco-algérien dans le domaine de l’alimentation animale

Monsieur le ministre
Monsieur le président directeur général
Messieurs les directeurs généraux
Mesdames et messieurs,
Chers collègues

C’est pour moi un honneur et un plaisir d’être présent à vos côtés, au nom de l’ambassade de France, pour saluer le lancement de ce nouveau partenariat franco-algérien entre PREMIX OUEST SPA, filiale de l’ONAB et les deux Groupes Français ROULLIER et NEOVIA.

Mais permettez-moi d’abord de saisir cette occasion pour saluer la mémoire de M. Xavier BEULIN, grande figure du syndicalisme agricole, qui a disparu hier brutalement. M. BEULIN était une grande personnalité française et un ami de l’Algérie où il avait accompagné le Premier ministre français en avril dernier.

Le développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire est un enjeu majeur pour nos économies et le bien-être de nos populations.

L’Algérie dispose d’un potentiel remarquable dans ces secteurs. Elle en a fait à juste titre une des priorités de sa stratégie de diversification. Grâce au volontarisme de ses acteurs publics, et en particulier de PREMIX OUEST SPA, mais aussi aux initiatives d’opérateurs privés qui ont fait le pari de relancer la production, l’agriculture algérienne poursuit aujourd’hui activement son développement et sa modernisation.

La France qui est le 2ème investisseur étranger en Algérie hors hydrocarbure et qui est donc l’un des tous premiers partenaires de la diversification de l’Algérie s’honore de prendre également toute sa part dans cette dynamique.

C’est ce qu’ont souligné nos Premiers ministres en indiquant dans le communiqué final du Comité intergouvernemental de Haut niveau, en avril dernier, que l’agroalimentaire était l’un des secteurs stratégiques dans lequel nos pays devaient s’engager à approfondir leur partenariat.

C’est ce que nous faisons aujourd’hui à travers ce partenariat.

Ce mot de partenariat, nous y tenons beaucoup. Il implique le respect, la réciprocité, la coopération, mais aussi la confiance dans l’avenir de l’Algérie et de son économie et la volonté de s’inscrire dans la durée.

L’agro-alimentaire est une filière d’avenir. Une filière de coopération privilégiée pour nos pays. La France et ses entreprises disposent d’une réputation d’excellence et de qualité unanimement reconnues. Des partenariats solides se sont déjà construits, notamment dans les secteurs des produits laitiers, de la génétique aviaire, des engrais avec notamment TIMACAGRO, filiale du groupe Roullier.

L’engagement des deux grands groupes français que sont Roullier et NEOVIA symbolise ce que la France peut apporter de meilleur : de l’investissement sur le long terme pour favoriser la création de valeur ajoutée et des emplois, une capacité à répondre aux besoins en expertise et savoir-faire, mais aussi en équipements pour moderniser les exploitations agricoles, mais aussi une longue tradition et un haut niveau de formation.

Et s’il permet de cibler dans un 1er temps le marché national, le succès de ce partenariat fournira sans aucune doute une assise solide pour développer ensuite l’export, notamment grâce à la présence et à l’expérience internationales de Roullier et Neovia.

Ce projet s’inscrit donc pleinement en cohérence avec le partenariat d’exception voulu par nos hauts responsables et on ne peut que s’en réjouir.

Monsieur le ministre, je tiens à nouveau à féliciter les partenaires et souhaite plein de succès à cette nouvelle entreprise commune, qui atteste encore une fois de la confiance de la France et de ses entreprises dans l’avenir de l’Algérie de son économie et de son agriculture.

Je vous remercie.

Reportage réalisé par l’ENTV :

publié le 21/02/2017

haut de la page