La France et Monaco s’engagent en faveur de la jeunesse méditerranéenne [ar]

La France et la Principauté de Monaco unissent leurs forces dans le cadre de l’appel à projets « Soutenir la jeunesse en Méditerranée », pour créer de nouvelles opportunités en faveur de la jeunesse des deux rives. Sur 180 projets proposés, 19 ont été retenus, dont certains ont entamé leurs actions dès l’automne 2020.

Une initiative franco-monégasque en appui à la société civile et en faveur de la jeunesse

« Nous pensons que l’intégration entre nos deux rives, à laquelle nous aspirons tous, doit passer plus encore par la jeunesse. Un nouveau discours sur l’éducation, l’employabilité et la mobilité doit émerger et se traduire dans les faits pour permettre aux jeunes de devenir le moteur du changement dans la région.

C’est seulement par une approche ascendante, conduite par les jeunes et la société civile, que nous pourrons regarder vers l’avenir et relever durablement les défis communs auxquels notre région est confrontée »

Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée

Alors que la pandémie de la Covid-19 a fragilisé le tissu associatif méditerranéen et accentué les enjeux de l’employabilité et du chômage des jeunes, cette initiative vise à renforcer les liens entre les deux rives de la Méditerranée en soutenant des projets à destination des jeunes de onze pays (Monaco et les pays du Dialogue 5+5, soit l’Algérie, l’Espagne, la France, l’Italie, la Libye, Malte, le Maroc, la Mauritanie, le Portugal et la Tunisie) sur les thématiques de l’éducation, l’insertion socio-économique, la mobilité et l’économie sociale et solidaire.

Cet engagement conjoint s’inscrit dans la dynamique de coopération en faveur d’un nouvel agenda positif pour le développement durable, économique et humain en Méditerranée, lancée à Marseille par le Sommet des deux rives (24 Juin 2019).

19 projets pour aider les jeunes les plus vulnérables en Méditerranée

Témoignant du dynamisme de la société civile méditerranéenne, un total de 334 organisations ont proposé 180 projets.

Les 19 projets lauréats disposent d’un fort ancrage local, intègrent un objectif de développement durable et témoignent d’une sensibilité aux questions de genre. Ils proposent chacun une manière concrète de répondre à des problématiques incontournables pour les jeunes les plus vulnérables en Méditerranée occidentale. Trois grandes thématiques émergent ainsi en Tunisie, au Maroc et en Mauritanie, dans un objectif d’insertion socio-économique des jeunes : la promotion d’activités de développement durable dans les espaces ruraux ; le développement de parcours éducatifs innovants ; la réflexion sur un nouveau mode de tourisme, solidaire et durable.

Afin de favoriser le rapprochement des pays méditerranéens autour de projets communs de développement, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères apporte également son aide aux associations souhaitant développer leur activité hors de leur pays. À titre d’exemple, des organisations libyennes se joindront à des structures partenaires en Tunisie et au Maroc pour la réalisation de leur projet.

Les organisations soutenues mettent en œuvre leurs propositions entre octobre 2020 et décembre 2021. L’Institut européen de coopération et de développement (IECD), fort de son expertise et de ses trois décennies d’engagement en faveur du développement, leur proposera un accompagnement technique. Symboles de coopération en Méditerranée occidentale, ces projets seront portés par un consortium associatif « Nord-Sud ».

La réussite de cette première édition ouvre des perspectives prometteuses et marque le début d’une coopération franco-monégasque au service de la jeunesse méditerranéenne.

publié le 16/03/2021

haut de la page