Réunion du COMEFA le 12 novembre à Alger [ar]

Communiqué de presse conjoint du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et du Ministère de l’économie et des finances à l’issue de la tenue en Algérie du quatrième Comité mixte économique franco-algérien (COMEFA).

M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et M. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, ont coprésidé pour la partie française la quatrième session du comité mixte économique franco-algérien (COMEFA) le 12 novembre 2017 à Alger. Cette nouvelle édition a été l’occasion de faire le bilan de la coopération économique bilatérale et de dresser les grandes perspectives du partenariat industriel franco-algérien avec M. Abdelkader Messahel, ministre algérien des Affaires étrangères et M. Youcef Yousfi, ministre algérien de l’industrie et des mines.

Ce comité a été suivi de la réunion, présidée par M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et M. Abdelkader Messahel, ministre algérien des Affaires étrangères du quatrième dialogue stratégique franco-algérien, qui a permis un échange précieux d’analyses et d’informations sur les crises régionales au Sahel et en Libye, ainsi que sur la menace terroriste et la criminalité organisée, y compris sur Internet. Les échanges sur ces sujets stratégiques ont permis de dégager une importante communauté de vues entre les parties française et algérienne.

Le Ministre Jean-Yves Le Drian a déclaré : «  Notre relation a aujourd’hui pour objectif de contribuer à la paix et à la sécurité de notre environnement pour contrer les forces destructrices de l’extrémisme violent. Notre relation a également pour objectif d’apporter emploi et prospérité à nos deux pays et de développer un idéal de coopération dans le respect des identités françaises et algériennes et dans le respect de nos souverainetés. »

Suite à de nombreux échanges entre les ministres en amont du Comité, ce COMEFA aura aussi permis de faire aboutir le projet d’implantation d’une nouvelle usine du groupe PSA à Oran. Elle représentera un nouvel investissement stratégique de la filière automobile française en Algérie et contribuera à créer à terme 1000 emplois directs et 4000 emplois indirects. Ce projet prendra la forme dans les années qui viennent d’une usine de production sur place (à l’exception de l’emboutissage) pour les deux marques du groupe (Peugeot et Citroën). A terme, la capacité de production sera de plusieurs dizaines de milliers de véhicules pour quatre modèles prévus. Cette implantation ne se substitue pas aux capacités de production existantes en France. Ce projet vient compléter l’installation réussie de Renault à Oran.

Le Ministre Bruno Le Maire a déclaré : «  la signature de ce projet est important pour le groupe PSA, pour l’économie algérienne avec qui nous développons des liens toujours plus étroits, mais aussi et surtout pour l’économie française. La filière automobile française est au cœur de notre tissu économique. Elle a connu des moments difficiles. Elle a retrouvé sa dynamique et son esprit de conquête à l’international comme en témoigne ce projet de PSA en Algérie qui vient après celui de Renault. Cela montre la capacité de nos constructeurs à gagner de nouveaux marchés assurant ainsi leur santé et pérennité  ».

Ce comité a aussi été l’occasion de consacrer la constitution du plus grand centre industriel en Afrique de Schneider Electric avec une douzaine de lignes d’assemblage sur de nombreux équipements avec à terme 400 emplois directs créés et d’amorcer un partenariat dans le domaine de l’agriculture biologique porté côté français par Agromed.

Mise à l’honneur pour illustrer les réussites du partenariat économique franco-algérien, la société Piriou et son partenaire algérien Ecorep ont présenté leur activité de construction et de réparation navale développée pour le marché algérien et désormais engagée dans la conquête des marchés de pays tiers.

Au terme de cette visite, le Ministre M. Bruno Le Maire a aussi déclaré : « ces avancées majeures contribuent à nourrir en réalisations concrètes le partenariat d’exception entre la France et l’Algérie. Après cette journée d’échanges très utiles, je suis convaincu que nous pouvons encore approfondir ce partenariat et nous continuerons avec mes homologues algériens à y œuvrer dans les mois qui viennent réaliser notre ambition partagée d’une nouvelle relation économique. »

JPEG

JPEG

publié le 15/11/2017

haut de la page