Commémorations du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 [ar]

Nous commémorons le dimanche 11 novembre, le centenaire de l’armistice de 1918 qui mit fin aux combats de la première Guerre mondiale. Ce conflit particulièrement meurtrier, qui coûta la vie à 18 millions de personnes, civils et militaires, a profondément meurtri notre mémoire collective. Ce Centenaire constitue donc un moment particulièrement important pour nous réunir et pour honorer la mémoire de tous les soldats qui se sont sacrifiés et de toutes les victimes de cette terrible guerre.

Le Président de la République française a souhaité donner à cette commémoration toute la force et l’ampleur historique qu’elle mérite. Il a accompli du 4 au 10 novembre une grande itinérance sur tous les territoires français qui furent ravagés par ce conflit et s’est recueilli sur de nombreux lieux de souvenir. Ce chemin de mémoire est aussi un chemin de paix et d’amitié puisque le Président Macron a invité plus d’une centaine de Chefs d’Etats et de gouvernements à se souvenir ensemble à l’Arc de triomphe, à Paris, le 11 novembre.

JPEG

Le Président de la République française entend faire de cette mémoire partagée un élan vers l’avenir. C’est parce que la paix se construit grâce à la solidarité, l’accès à l’éducation, la mixité sociale, la prospérité économique et s’épanouit dans le dialogue entre les peuples, que le Président Macron a souhaité la tenue du Forum de Paris sur la Paix du 11 au 13 novembre 2018. Cet événement majeur est dédié à la recherche d’une gouvernance mondiale saine et durable. Il réunit chefs d’État et de gouvernement, élus locaux et nationaux, organisations régionales et internationales et société civile pour débattre de ces enjeux et apporter leur soutien à des projets concrets au bénéfice des populations.

JPEG

L’Ambassade de France en Algérie s’inscrit pleinement dans l’initiative du Président de la République, Emmanuel Macron, pour donner à la commémoration du 11 novembre une dimension internationale, intergénérationnelle et tournée vers l’avenir avec espoir.

Le Centenaire, à la fois blessure et symbole historique puissant, a donné lieu à de nombreuses cérémonies de commémoration dans plusieurs cimetières d’Alger et Oran. Ces moments de recueillement ont réuni dans la fraternité les autorités civiles et militaires algériennes, les Ambassadeurs de France, d’Allemagne, du Royaume-Uni et de Serbie, de nombreux représentants de la communauté diplomatique, ainsi que plusieurs délégations d’anciens combattants.

JPEG

Une « Rencontre pour la paix » a également eu lieu dans l’après-midi au Lycée International Alexandre Dumas. Il s’agissait d’inviter des représentants de tous les pays meurtris pas une guerre dont l’ampleur sans précédent, du Pacifique à l’Afrique, en Asie comme au Moyen-Orient, jusqu’aux côtes américaines et bien sûr en Europe, n’a laissé aucune mémoire indemne. Il s’agissait de se
souvenir ensemble pour regarder vers l’avenir, pour dire les valeurs universelles du dialogue, de la paix et de la solidarité. Les participants de tous âges et de tous pays ont partagé d’émouvants témoignages, des lectures, des chants et des messages de paix.

Les ravages de la guerre ne doivent pas être oubliés. Ils nous rappellent sans cesse que la paix est le bien le plus précieux et le plus fragile que nous possédons, pour nous et nos familles. Ce bien, cette lumière doivent être partagés et transmis aux plus jeunes pour être préservés. C’était le sens de cette Rencontre pour la paix.

JPEG

publié le 09/12/2018

haut de la page